Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/03/2017

Douleurs et expressions aux yeux des sculpteurs

L’art offre une des rares possibilités de lutter contre l’incommunicable. Les arts plastiques ont leur propre possibilité d’expression, leurs impératifs techniques et une signification générale particulière. Jusqu’à quel point  l’expression de la douleur a retenu les peintres et sculpteurs et quels motifs avaient-ils de s’en occuper ?

D’emblée, il apparait que l’expression de la douleur en elle-même et singulièrement la douleur physique semble avoir été fort peu recherchée. Celle-ci se limite souvent à des peintures, dessins ou sculptures à la limite souvent de la caricature ou de la grimace.

L’expérience douloureuse loin d’être neutre retentit au contraire fortement sur l’affectivité, elle met en jeu la personnalité entière de l’individu et ses modalités réactionnelles comportementales. Sans se risquer à parler de douleurs égales, force est de constater que pour des douleurs d’intensités apparemment comparables, les réactions sont très différentes selon le type de la douleur et selon le terrain psychologique.

Retentissement en fonction du type de la douleur

Plus que l’intensité de la douleur qui est toujours une variable individuelle, il apparait que les caractères qui interviennent sont avant tout l’évolution dans le temps et la localisation.

  • Le cours de la douleur dans le temps

La douleur brève : fut elle intense ne retentit que peu ou pas sur le psychisme lorsqu’elle est appelée à ne pas se reproduire. La réaction nait et disparait avec l’épisode nociceptif dont la nature et le caractère instantané n’échappent pas au sujet.

Mais la douleur itérative qui laisse rapidement prévoir sa répétition suscite et entretient une anxiété de prévision douloureuse. Le malade sait qu’elle va réapparaitre, il l’attend, la redoute.

La localisation de la douleur

Elle donne à la douleur une coloration ou une signification qui dépend de la valeur symbolique dont le malade investit telle ou telle région.

  • Au niveau de la face

Certaines douleurs de la face semblent parmi les plus mal supportées. Leur intensité et leur répétition font que dans l’intervalle qui sépare les accés, le malade les redoute au point d’affirmer qu’il préférerait mourir que de les supporter de nouveau.

douleur-abdominale.jpg

  • Les douleurs abdominales

Sans doute plus encore lorsqu’elles sont sourdes et tenaces, les douleurs abdominales suscitent la terreur du cancer.

 

 

10:28 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.